INTACT tend à développer une expertise sur des questions d’actualité en vue de formuler des propositions concrètes aux autorités visant à prévenir ou à sanctionner adéquatement les mutilations génitales féminines et les violences liées au genre en Belgique. Le succès de nos actions et le respect des droits des filles et des femmes dépendent de cette implication.

L’association est en mesure de faire remonter les constats ou les difficultés de terrain vers les personnes qui ont un pouvoir de décision. Notre plaidoyer se base également sur des analyses (études) menées pour répondre à des besoins spécifiques ou sur des conclusions émises par les groupes d’experts (evidence-based).

Le plaidoyer concerne de manière générale une meilleure prise en considération des questions de genre est essentiel pour l’association.

  • Sur la mise en œuvre des directives européennes sur l’asile (Qualification, Procédure et Accueil), le plaidoyer s’adresse aux instances d’asile et autres acteurs pertinents en la matière (Secrétariat d’Etat à l’asile et migration, SPF égalité des chances, EASO). INTACT a publié des recommandations en juin 2012, lesquelles ont été actualisées en 2014 : « La protection internationale et les mutilations génitales féminines : les 11 recommandations d’INTACT ».
  • INTACT veille à la mise en œuvre de la Directive Victimes

Le plaidoyer vise aussi à assurer une meilleure protection des femmes/filles victimes ou à risque d’excision ;

  • En collaboration avec le GAMS-Belgique et le réseau des SC-MGF, ont adressé des recommandations aux différents acteurs politiques, compétents en matière de prévention et de protection des filles et des femmes victimes ou à risque de MGF.
  • Une collaboration étroite a été initiée dès 2012, côté néerlandophone avec le Vlaams Forum Kindermishandeling (VFK), afin de développer des recommandations pour assurer une meilleure prévention et protection des filles. Cette collaboration est toujours en cours. Elle a permis de valider l’arbre décisionnel, de diffuser le kit de prévention des MGF et de rédiger le guide de bonnes pratiques améliorant la prévention et la protection des femmes victimes ou à risque d’excision.
  • INTACT est associé par l’Institut pour l’Egalité des femmes et des hommes (IEFH) à l’évaluation des activités réalisées dans le cadre du Plan d’action national de lutte contre les violences intra-familiales 2010-2015 et collabore étroitement à la mise en œuvre du PAN 2015-2019.
  • INTACT est également associé à la mise en œuvre du plan intra-francophone de lutte contre les violences sexistes et intra-familiales 2015-2019.
  • Enfin, INTACT est associé aux travaux liés à la rédaction d’une circulaire sur les violences liées à l’honneur, les mariages forcés et les mutilations génitales féminines.